Carte des CISSS - «Le ministre doit demeurer flexible» - Éric Caire

QUÉBEC, le 17 déc. 2014 /CNW Telbec/ - Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de santé, Éric Caire, demande au ministre de la Santé d'être flexible dans l'élaboration de la taille et de la carte des nouveaux Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS). Il doit tenir compte de la taille de la population touchée ainsi que de certaines réalités régionales particulières, selon le porte-parole caquiste.

Éric Caire s'appuie sur le témoignage en commission parlementaire du Protecteur du citoyen qui a affirmé, sur les bases d'études scientifiques, que les CISSS ne doivent pas couvrir un territoire de plus de 500 000 citoyens, ce qui n'est pas le cas actuellement avec les propositions du ministre. « La taille de certains CISSS est trop grande pour une gestion optimale et efficiente des ressources financières et humaines. Nous risquons donc d'être contre-productifs et de ne pas améliorer les services aux citoyens », affirme-t-il.

Certaines régions ont également des réalités régionales particulières dont le ministre doit tenir compte. C'est pour cette raison que la Coalition Avenir Québec a demandé que les régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie obtiennent chacune leur propre CISSS. « D'ailleurs, les maires de Victoriaville et de Drummondville, ainsi que le Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) de ces deux territoires croient que le Centre-du-Québec serait assurément mieux servi avec son propre CISSS », rappelle Éric Caire.

Rappelons que la Coalition Avenir Québec avait proposé qu'il y ait trois CISSS en Montérégie et que les régions de Lanaudière, des Laurentides, de Québec, de la Mauricie et du Centre-du-Québec obtiennent chacune deux CISSS.