Démarche: Vers une vision critique de la santé mentale

Veuillez prendre note que les ateliers du mois de mars pour la région de Granby sont complets mais que le CDDM peut offrir ses ateliers dans vos locaux, sur demande. Contactez-nous !

Considérant que la vision critique constitue un outil indispensable face aux idées préconçues et aux généralisations abusives, principales sources de stigmatisation et de non-respect des droits, l’AGIDD-SMQ a le plaisir et l’honneur de vous présenter la démarche intitulée Apprendre, exercer et promouvoir la vision critique en santé mentale.
Cet outil, basé entre autres sur les actes vidéo du Colloque AGIDD-SMQ 2013, se veut aussi une réponse aux préoccupations des participants au Colloque à savoir que la vision critique doit se vivre au quotidien et non pas seulement pour une journée.
Il s’agit d’un ensemble d’activités qui, espérons-le, permettront de favoriser l’appropriation d’une vision critique en santé mentale dans nos groupes, mais aussi dans la population en général.

Quelques informations sur la démarche

D’où vient l’idée de cette démarche sur la vision critique

En mai dernier, l’AGIDD-SMQ a organisé son Colloque annuel sur le thème : La vision critique en santé mentale : réalités et espoirs. Pourquoi la vision critique en santé mentale direz-vous? Eh bien, les raisons sont nombreuses et diversifiées.

Premièrement, à l’intérieur du mouvement social alternatif en santé mentale, tous s’entendent sur la nécessité et l’importance de maintenir une analyse et un discours critiques face à la psychiatrie et à la médicalisation des problèmes sociaux. Mais encore faut-il être bien outillé pour soutenir cette analyse et ce discours critiques.

Deuxièmement, depuis de nombreuses années, nous constatons à quel point l’approche biomédicale qui domine le champ de l’intervention psychiatrique et psychosociale engendre de lourdes conséquences dans la vie des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale. À titre d’exemple, pensons à la stigmatisation qui accompagne le diagnostic psychiatrique, à la dignité et au respect des droits des personnes qui sont malheureusement trop souvent bafoués sous prétexte qu’elles sont « malades mentales » et au maintien de pratiques coercitives comme l’isolement, la contention et les substances chimiques.

C’est donc principalement afin de renforcer l’analyse et le discours de remise en question de l’approche biomédicale prédominante que l’AGIDD-SMQ a organisé l’édition 2013 de son Colloque autour de la vision critique en santé mentale.

Le développement d’une vision critique s’avère être un excellent moyen pour consolider le jugement et l’esprit critique contre les idées préconçues et les généralisations abusives, principales sources de stigmatisation et de non-respect des droits des personnes. Appliquée en santé mentale, la vision critique devient un outil permettant de questionner les fondements et les idées de la psychiatrie, de porter un regard nouveau sur les pratiques et ce, afin de mieux défendre les droits individuels et collectifs des personnes.

La démarche Apprendre, exercer et promouvoir la vision critique en santé mentale

Proposant une série d’activités autour de ce que représente la vision critique et des façons de la développer et de la mettre en pratique, la démarche vise :

·       le développement de compétences d’analyse critique et la mise en pratique de ces compétences;

·       le renforcement d’une vision critique, notamment, en regard de différents sujets ou phénomènes qui concernent la santé mentale.

Pour tous les détails, TÉLÉCHARGER le document de présentation